Répondre

Donnez un titre � votre liste :

De tout coeur avec vous

Quelle triste nouvelle.

Savoir qu'on ne croisera plus son regard un peu rieur, qu'on entendra plus sa voix...

Maintenant qu'on le sait, ces petits moments qu'on a eu plaisir à vivre avec elle prennent une importance dont on n'était pas conscient.

Les mots, "soutien", "condoléances" et tout ça, sont un peu faibles.

Nathalie, Thierry, je pense à vous et aux enfants qui n'étreindront plus leur grand-mère.

Il faut maintenant, comme dit Laurence Vielle, "apprendre à apprivoiser l'absence". La poésie peut aider parfois à cela.

Courage!